elle s'appelait sarah......

Publié le par blog-a-bouquins

510ioFPaUGL. SL500 AA300

 

 

 

 

Tatiana de rosnay

 

402 pages

 

 

 

Souviens toi, n'oublie jamais....

 

 

 

 

 

 

 

 

4eme de couv

 

Paris, Juillet 1942: Sarah, une fillette de dix ans qui porte l'étoile jaune, est arrêté avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l'abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.

Paris, mai 2002:Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vel d'hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et va changer sa vie à jamais.

 

 

mon avis  ma note 10/10

 

 

 

Le sujet est délicat, on ne parle que très peu souvent de notre passé sous le régime de vichy. Les allemands ont dépassés tout ce que l'on pouvais imaginer en terme de cruauté et de barbarie, mais même si les français tentent de l'oublier, ils ont jouer un rôle cruciale.

 

La rafle du Vel d'hiv, j'ai appris à l'école comme tout le monde, que les SS avaient déportés ce jours là des miliers de juifs....on apprend dans ce roman, qu'ils ont donnés l'ordre, et que se sont les français qui l'ont exécutés.*

 

Ce livre est un mélange d'émotion, tout d'abord de la peur: l'homme a été capable de telles attrocités,rien que cela me fait froid dans le dos

 

de la honte: toutes les plaques commémoratives ne serviraient donc qu'a oublier le rôle que nos policiers français ont joués? il y a de quoi avoir honte d'être français

 

de la peine: lorsque l'on suit cette petite fille de 10 ans qui réalise qu'elle va mourir, et qu'elle a condamné son frère en pensant le sauver.

 

 

Bouleversant, magnifique, effroyable, terrible, un livre qui ne peut pas laisser indifférent et dont ne ressort pas indemne.

Publié dans livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

livresetpassions.over-blog.com 17/03/2012 07:35


ah ben ca c'est sur moi il m'a travaillé pendant un moment . bisous ma belle